"Histoires de l'album par ses créateurs..."

L'Université d'été de l'image pour la jeunesse

Les 26 et 27 juin 2008

 
 
 

 
 
Les créateurs

Christian Bruel
Nicole Claveloux
Jean Claverie
Philippe Corentin
Patrick Couratin
Etienne Delessert
Olivier Douzou
Philippe Dumas
Claude Lapointe
Georges Lemoine
Bruno Munari
Béatrice Poncelet
Claude Ponti
Maurice Sendak
Grégoire Solotareff
Tomi Ungerer
Anaïs Vaugelade

 
   
3 RAISONS de LIRE...
Le géant de Zéralda , Tomi Ungerer 1971

 


Que faire pour qu'un ogre cesse de dévorer les enfants? Lui préparer des repas délicieux chaque jour, bien sûr ! C'est ce que fit la petite Zéralda du haut de ses six ans...

Extrait du catalogue: L'École des Loisirs

#01Un conte qui n’en est pas un

Un ogre terrifiant, une petite fille malicieuse qui vit dans les bois et une fin romantique à la « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant », tous les éléments du conte traditionnel sont rassemblés dans cet album. Pourtant Ungerer nous offre une nouvelle vision du conte, où le héros n’est pas un prince charmant mais bel et bien un ogre qui se laissera attendrir par Zeralda et ses plats succulents.

 

 

#02Une
« faim » ironique

Si Ungerer termine son histoire comme finissent de nombreux contes par un mariage et de nombreux enfants, le tableau familial est troublé par un des bambins qui regarde le dernier né avec envie, un couteau et une fourchette dans le dos.
L’auteur lance un clin d’œil ironique au lecteur en lui montrant que ce garçon en digne fils d’ogre salive déjà devant les petits enfants…

 

#03Des illustrations audacieuses.

Les illustrations colorées de l’album rappellent les tableaux néerlandais du 16e siècle, tel le banquet des ogres qui évoque les représentations de noces villageoises, ou comme la cuisine du château qui fait écho aux natures mortes hollandaises de cette époque. De plus, Ungerer apporte une lecture à plusieurs niveaux grâce à  différents points de vue : l’illustration du village en coupe permet de voir les enfants dissimulés dans les sous-sols ; les hors champs laissent aux lecteurs le soin d’imaginer ce qui s’y passe ; et les couverts cachés dans le dos du jeune garçon rendent les enfants complices.

Maud Furnion

 

 

 
   
 
   
 

 


Dernière mise à jour du site le 02/07/2008

Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse - La Joie par les Livres - pour les enfants, les jeunes et les adolescents - Littérature et lecture pour la jeunesse
25, boulevard Strasbourg - 75010 Paris - France - Tél. 01 55 33 44 44 - Fax 01 55 33 44 55 - contact@lajoieparleslivres.com
site optimisé pour navigateurs IE6 et Firefox 2.0